archives

Premiers contacts en 1954

Vous êtes ici : Cormouls-houlès / Introduction / Introduction archivistique / Les entrées / Premiers contacts en 1954

Hebdomadaire "Les informations industrielles et commerciales" (14 mai 1954)

En 1954, Charles Braibant, alors directeur des Archives de France, s’adressait aux archivistes des départements dans une circulaire sur les archives économique et privées (AD 54-14 du 21 juin 1954), leur conseillant des contacts avec « les entreprises désireuses de déposer leurs archives » dans les dépôts. Il diffuse d’ailleurs, en juin 1954, un cadre de classement spécifique pour ces archives d’entreprises (1873 W 43). Et pour soutenir son propos, il fait publier un article dans les colonnes de l’hebdomadaire « Les informations industrielles et commerciales » du 14 mai 1954, avec ce titre énergique en forme d’annonce :

« Si vous voulez que votre entreprise entre dans l’Histoire de France (ou…si vous manquez de place) faites gérer vos archives par les Archives Nationales ou départementales »

Avec quelques sous-titres énergiques et concrets :

Avant de détruire attention !

A qui s’adresser ?

Depuis 1949, une « section des archives privées et économiques » avait été créée au sein des Archives nationales, chargée de recueillir les archives d'entreprises, de les classer et de les rendre utilisables par les chercheurs.

C’est dans ce contexte général que Maurice Greslé-Bouignol prend contact avec la famille Cormouls-Houlès : dans une lettre datée du 1er mars 1954 il expose la volonté des Archives de France de réunir, pour favoriser l’Histoire économique de notre pays,  « les archives d’établissements industriels ou commerciaux ayant eu par leur importance et leur ancienneté, une influence notable sur l’économie de leur région et même sur l’économie nationale ». Il poursuit : « Votre firme qui remonte à la première partie du siècle dernier et qui a pris une part prépondérante au développement de l’Industrie Mazamétaine, rentre tout à fait dans le nombre des entreprises dont les archives peuvent et même doivent offrir un réel intérêt historique ». Ce sont les archives des établissements Gaston Cormouls-Houlès père et fils qui sont alors repérées, spécialisées dans le délainage et le lavage des laines et peaux. Maurice Greslé-Bouignol note aussi l’existence des archives de l’entreprise Jules Cormouls- Houlès à Pont-de-Larn.

 Mentions légales Plan du site