archives

Jules Cormouls-Houlès (1851-1920)

Vous êtes ici : Cormouls-houlès / Introduction / Introduction archivistique / La famille Cormouls-Houlès / Jules Cormouls-Houlès

Jules Cormouls-Houlès, BIB C 3672

Quatrième fils de Simon dit Ferdinand Cormouls

Arbre généalogique Cormouls-Houlès, case 26

 

Né à Mazamet le 15 janvier 1851, il fait ses études à Paris dans une pension de la rue du Rocher. A 24 ans, en 1875, il épouse Eva Vidal et s’installe dans la maison de ses parents rue de l’Horte. A la mort de son père en 1871, il a 20 ans et il s’associe avec ses frères Gaston et Eugène, dans l’entreprise familiale. Vingt ans plus tard, en 1891, il se sépare d’avec ses frères et peut-être pour assurer un avenir à ses 5 enfants dont le dernier vient de naître en 1890, il se lance et fait construire une usine de délainage très moderne à Montlédier, au pied du château du même nom, acheté au dernier descendant, ruiné, le marquis du Lac, dans la gorge du Pont de L’Arn. En attendant l’achèvement de la construction démarrée semble-t-il seulement en 1899, il fait le commerce de la laine.

Plan des immeubles appartenant à Jules Cormouls-Houlès, 1912, 72 J 11. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

En 1912, le contrat d’assurances (72 J 11) pour la société Jules Cormouls-Houlès auprès de la Mutuelle de Valence englobe les biens de la famille et ceux de l’entreprise.

 

Ici on voit en :

A : «  Château »

B : Maison de Jules Cormouls-Houlès

C à J : Bureaux, magasin de laine, logement du concierge, écuries, etc.

R et S : Lavoir de laine et épaillage

W : Garage auto

 

Comme son frère Gaston, il s’intéresse à l’agriculture et il est lauréat de plusieurs concours agricoles. Il n’y a pas de doute, il cultive la mémoire familiale : il prénomme son fils aîné Gaston, c’est le prénom de son frère aîné. Son dernier fils se prénomme Pierre-Elie en 1890, né un siècle après son grand-père.

 

Cliquez ici pour accéder à la généalogie de la famille Cormouls-Houlès.

 Mentions légales Plan du site